syndicat des chargées et chargés de cours de l'Université de Montréal

LE POINT SUR L’ADAPTATION AU MODE NON PRÉSENTIEL

Adapter nos activités d’enseignement au mode non présentiel

Quelques mois ont passé depuis que, pour respecter les consignes sanitaires, l’Université a été forcée de suspendre les activités d’enseignement sur ses campus. Pour terminer le trimestre d’hiver, et puis pour maintenir les trimestres d’été et d’automne, l’Université a demandé aux enseignants-es d’adopter temporairement le mode d’enseignement non présentiel.

Qu’est-ce que le mode non présentiel?

Le mode non présentiel, c’est l’utilisation de divers moyens d’enseignement pour pouvoir temporairement donner hors présence et hors campus un cours qui, à l’origine, a été conçu pour la prestation présentielle (en classe).

L’Université et son personnel enseignant se sont entendus sur les formes que peut prendre le mode non présentiel : suggestions de lectures, travaux divers, devoirs et examens, forums virtuels, prestations virtuelles ou tout autre moyen technologique ou non technologique choisi par l’enseignant-e.

La personne enseignante choisit ses moyens

La direction de l’Université a confirmé que les moyens employés pour effectuer lesdites adaptations au mode non présentiel relevaient du choix et du jugement des enseignants-es.

La situation actuelle est exceptionnelle et temporaire

La direction et les personnes enseignantes s’entendent sur le fait que les adaptations que nous faisons actuellement à des cours présentiels sont exceptionnelles et temporaires. Lorsque la pandémie sera terminée, on y mettra fin. C’est pourquoi  les affichages d’été et d’automne comportent, chaque fois que cela est nécessaire, la mention suivante : « Compte tenu des circonstances particulières liées à la pandémie de COVID-19, notez, à titre indicatif, que la prestation du cours pourrait se faire en mode non présentiel, de manière exceptionnelle et sans valeur de précédent ».

Un cours en mode non présentiel, ce n’est pas un cours en ligne

L’Université ne nous a jamais demandé de transformer nos cours présentiels en « cours en ligne », car cela aurait été aussi impossible qu’inapproprié. En effet, l’Université sait très bien que la conception et la création d’un vrai « cours en ligne » prennent des mois et s’appuient sur une pédagogie différente de celle des cours présentiels. Bref, un cours en mode non présentiel N’EST PAS un cours en ligne dans la véritable acception du terme, ni de l’enseignement ou de la formation à distance telle qu’on l’entend généralement dans le monde de l’éducation.