Dîner-causerie : Pourquoi un salaire minimum à 15 $ s’impose-t-il ?

  Le salaire minimum est actuellement à 11,25 $/heure. Ce salaire « de misère » ne permet pas de joindre les Lire Plus

Grande marche de 15 km le 15 octobre pour un salaire minimum de 15$

GRAND RASSEMBLEMENT AU PARC LAURIER LE 15 OCTOBRE À 13 HEURES POUR REJOINDRE LA MARCHE DE 15 KM Lire Plus

Qu’est-ce qu’un mentor peut m’apporter ?

Voici arrivée l’effervescence de la rentrée avec tout le questionnement qui l’accompagne. Comment seront mes groupes? Comment se Lire Plus

Notre nouveau programme d’aide aux employés et à la famille (PAEF) a un an déjà

  Le programme d'aide aux employés et à la famille (PAEF) fait partie des avantages sociaux offerts par Lire Plus

Santé psychologique : indicateurs et facteurs de risque

Par Guy Rolland Nul besoin de convaincre qui que ce soit de l’importance de la santé psychologique sur Lire Plus

SCCCUM – Projet de mentorat

Le mentorat : un moyen pour briser l’isolement des chargés de cours et accroître leur plaisir à Lire Plus

SCCCUM-organisation

Le salaire minimum est actuellement à 11,25 $/heure. Ce salaire « de misère » ne permet pas de joindre les deux bouts, c’est-à-dire qu’il ne permet pas de vivre au-dessus du seuil de la pauvreté, même quand on travaille à temps plein toute l’année. Il ne permet donc pas de faire vivre une famille, de répondre aux imprévus de la vie ou d’envisager de se payer une formation ou des études, si on vit seul-e ou si on n’a pas une autre source de revenus dans la famille. Voilà pourquoi plusieurs organisations de la société civile ont lancé, le 7 octobre 2016, la campagne 5-10-15 pour réclamer une structure salariale se fondant sur un salaire minimum à 15 $/heure. Si la Colombie-Britannique, l’Alberta et l’Ontario se sont engagés à l’implanter au cours des prochaines années, pourquoi pas le Québec ?
Pour mieux saisir les tenants et les aboutissants de cet enjeu, le comité exécutif du SCCCUM vous convie à un dîner-causerie (sandwichs inclus!) autour de la question. Il aura lieu :
Ce jeudi 12 octobre 2017, de 11 h 45 à 12 h 45
Au Pavillon 3200, Jean-Brillant (local à confirmer)
Avec Cheolki Yoon,
membre du Centre des travailleurs et travailleuses immigrants de Montréal
Et Carole Yerochewski,
chargée de cours en sociologie et en relations industrielles à l’UdeM
Ce dîner-causerie permettra de mieux saisir les origines de la campagne pour un salaire minimum à 15 $/heure et l’argumentaire qui la fonde. Il permettra aussi de défaire un certain nombre de mythes autour des conséquences néfastes que pourrait avoir l’augmentation du salaire, et mettra en lumière quels sont les groupes sociaux – les femmes, les personnes racisées, c’est-à-dire les personnes les plus vulnérables – qui se retrouvent piégés dans les bas salaires. Il visera enfin à promouvoir la grande marche de 15 km, le 15 octobre, pour un salaire minimum à 15 $/heure.
Pour plus d’infos sur le dîner-causerie, contactez Michaël Séguin (michael.seguin@scccum.ca)
Au plaisir de vous y retrouver,
Votre équipe syndicale

Pour en savoir plus sur la campagne 5-10-15, voir : http://www.cinqdixquinze.org
Pour les coordonnées de la marche du 15 octobre, voir https://www.csn.qc.ca/actualites/participez-a-la-marche-de-15-km-pour-un-salaire-minimum-de-15/
... Voir plusVoir moins

Dîner-causerie : Salaire minimum à 15 $

11:45 - octobre 12th - 12:45 - octobre 12th

Le salaire minimum est actuellement à 11,25 $/heure. Ce salaire « de misère » ne permet pas de joindre les deux bouts, c’est-à-dire qu’il ne permet pas de vivre au-dessus du seuil de la pauvreté, même quand on travaille à temps plein toute l’année. Il ne permet donc pas de faire vivre une famille, de répondre aux imprévus de la vie ou d’envisager de se payer une formation ou des études, si on vit seul-e ou si on n’a pas une autre source de revenus dans la famille. Voilà pourquoi plusieurs organisations de la société civile ont lancé, le 7 octobre 2016, la campagne 5-10-15 pour réclamer une structure salariale se fondant sur un salaire minimum à 15 $/heure. Si la Colombie-Britannique, l’Alberta et l’Ontario se sont engagés à l’implanter au cours des prochaines années, pourquoi pas le Québec ? Pour mieux saisir les tenants et les aboutissants de cet enjeu, le comité exécutif du SCCCUM vous convie à un dîner-causerie (sandwichs inclus!) autour de la question. Il aura lieu : Ce jeudi 12 octobre 2017, de 11 h 45 à 12 h 45 Au Pavillon 3200, Jean-Brillant (local à confirmer) Avec Cheolki Yoon, membre du Centre des travailleurs et travailleuses immigrants de Montréal Et Carole Yerochewski, chargée de cours en sociologie et en relations industrielles à l’UdeM Ce dîner-causerie permettra de mieux saisir les origines de la campagne pour un salaire minimum à 15 $/heure et l’argumentaire qui la fonde. Il permettra aussi de défaire un certain nombre de mythes autour des conséquences néfastes que pourrait avoir l’augmentation du salaire, et mettra en lumière quels sont les groupes sociaux – les femmes, les personnes racisées, c’est-à-dire les personnes les plus vulnérables – qui se retrouvent piégés dans les bas salaires. Il visera enfin à promouvoir la grande marche de 15 km, le 15 octobre, pour un salaire minimum à 15 $/heure. Pour plus d’infos sur le dîner-causerie, contactez Michaël Séguin (michael.seguin@scccum.ca) Au plaisir de vous y retrouver, Votre équipe syndicale Pour en savoir plus sur la campagne 5-10-15, voir : www.cinqdixquinze.org Pour les coordonnées de la marche du 15 octobre, voir www.csn.qc.ca/actualites/participez-a-la-marche-de-15-km-pour-un-salaire-minimum-de-15/

1 semaine  ·  

Voir sur SCCCUM-organisation

https://facebook.com/events/833569836811153/… ... Voir plusVoir moins

Grande manifestation pour la justice sociale

1:00 - octobre 28th - 3:00 - octobre 28th

Après des années de politiques d’austérité, le gouvernement Couillard a annoncé un surplus record en 2017. Malgré l’immense surplus budgétaire, le financement pour les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire autonome demeure largement insuffisant et ne répare même pas les dommages créés par les compressions des dernières années. Les services publics sont menacés : Les coupes sévères en santé et en éducation ont grandement affecté les services à la population. Le désengagement envers les services de garde subventionnés a diminué la qualité des services. La modulation des tarifs a appauvri les familles. Les programmes sociaux sont eux aussi largement sous-financés : Les prestations d’aide sociale permettent à peine de couvrir la moitié des besoins de base. Le trop peu de logements sociaux construits chaque année ne peut répondre aux besoins. Les mesures d’austérité ont aussi augmenté la pression sur les groupes d’action communautaire autonome qui souffrent depuis longtemps d’un sous-financement chronique. Services publics, programmes sociaux et action communautaire autonome : on continue de piller notre trésor collectif ! Nous avons les moyens d’y réinvestir massivement : non seulement les surplus sont gigantesques, mais le gouvernement peut aller chercher des milliards de $ avec des mesures fiscales plus équitables, comme celles proposées par la Coalition Main rouge. Le 28 octobre, joignez-vous à la bande de Robin des bois de la Coalition Main rouge pour revendiquer le réinvestissement massif dans les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire autonome ! N'hésitez pas à vous déguiser en suivant ce thème. Rassemblement à 13h00, au Parc Jarry, quartier Villeray, à Montréal. Au coin Jarry et Christophe-Colomb (métro Jarry) Cette manifestation s'inscrit dans la campagne offensive «Viser la justice sociale. Récupérer notre trésor collectif» Infos -> nonauxhausses.org/viserlajusticesociale/ #ViserLaJusticeSociale

2 semaines  ·  

Voir sur SCCCUM-organisation

Dates à retenir

Affichage - 1er oct au 15 oct. / Dîner-causerie-12 oct./ Grande marche - 15 oct. Lire plus

Consultez nos archives Le Quorum

Lire en ligne

Version PDF