syndicat des chargées et chargés de cours de l'Université de Montréal

On emprisonne et torture encore des syndicalistes

Récemment, c’est Giulio Regeni dont on vient de retrouver le corps en Égypte, torturé à mort. Étudiant au doctorat, italien, il travaillait au Caire sur les syndicats indépendants du pouvoir. Il Manifesto (journal de gauche en Italie) a republié sous son nom le dernier article qu’il a écrit, sur le nombre croissant de travailleurs égyptiens qui rejoignent ces syndicats indépendants malgré la répression; le gouvernement du Président Abdel Fattah al-Sisi serait en effet l’un de ceux possédant le plus grand nombre de militaires et policiers qu’a connu le pays.

En Chine, en Corée, en Lybie, à Djibouti des syndicalistes sont emprisonnés ou réprimés. LabourStart mène des campagnes via internet pour demander leur libération et le respect du droit d’association des travailleuses et travailleurs. Pour signer ou faire circuler les pétitions en ligne.

Le lien pour le site : http://www.labourstart.org/lnwcampaigns.shtml