sav Le SCCCUM et la transformation institutionnelle de l’UdeM • Syndicat des chargées et chargés de cours de l'Université de Montréal
Now Reading
Le SCCCUM et la transformation institutionnelle de l’UdeM

Le SCCCUM et la transformation institutionnelle de l’UdeM

Comme annoncé dans l’Infolettre du 5 février, la Direction de l’UdeM prépare une vaste transformation institutionnelle et consulte à pas de géant : sondages, forums de discussion et appel à mémoires et avis… De quoi donner le tournis et faire oublier l’essentiel : à savoir qu’une transformation doit faire l’objet de débats transparents avec les représentants des diverses catégories du personnel. Après avoir quasiment oublié l’existence des chargés de cours, la direction s’est un peu rattrapée à la dernière assemblée universitaire. Mais les débats restent lacunaires et ce semblant de participation bottom-up très encadré. Deux exemples. Le premier. Tout le personnel de l’UdeM est convié à s’inscrire pour faire partie des personnes sélectionnées pour constituer le Jury citoyen (une formule de démocratie participative[1]. Remplissez : quand vous avez fini on vous indique qu’il faut obtenir l’autorisation du supérieur hiérarchique pour « le maintien du service » alors que la logique démocratique voudrait que ce soit le service qui s’adapte. Une façon de trier sur le volet les participants ? Le second. On trouve dans le sondage des questions comme « À quel point êtes-vous en accord ou en désaccord avec les énoncés suivants? «L’Université de Montréal est un milieu de travail : Dynamique ; Ouvert aux changements; Facilitant les rencontres entre le personnel de différents services et unités; Valorisant; Inspirant ». Pas de place aux énoncés critiques ? Évidemment, le SCCCUM va lui-même organiser des discussions avec les membres. [1] Sur le principe des jurys citoyens, voir <https://fr.wikipedia.org/wiki/Jury_citoyen>