syndicat des chargées et chargés de cours de l'Université de Montréal

Après l’Apartheid, les inégalités socio-économiques continuent

En automne dernier, les étudiants sud-africains ont obtenu le gel des frais de scolarité. Mais les frais restent élevés, du moins pour la majorité noire ou métis : « Dans le contexte sud-africain, l’accès à l’éducation est très racialisé, puisque ceux qui peuvent payer des frais de scolarité sont aussi ceux qui ont été historiquement privilégiés » indique David Hornsby, un professeur et représentant du personnel enseignant à l’Université du Witwatersrand interviewé par Le Point Afriquei. Les protestations ont repris dans les universités et les cibles s’étendent au-delà de la question des frais de scolarité pour mettre en cause les inégalités socio-économiques qui perdurent.