Aimeriez-vous bénéficier des services d’un mentor?

Très bientôt, les chargées et chargés de cours qui le désirent pourront être accompagnés par une ou un collègue plus expérimenté. Cette initiative du SCCCUM, réalisée avec la collaboration de l’Université de Montréal, vise à soutenir les compétences pédagogiques des chargées et chargés de cours.

Éprouvez-vous de la difficulté à soutenir l’intérêt d’un grand auditoire? Désirez-vous développer vos aptitudes pédagogiques? Avez-vous besoin de valider votre approche? Voulez-vous contrôler le stress lors de la prestation de vos cours? Désirez-vous améliorer votre gestion de classe ? Si la réponse à une de ces questions est oui, vous pourriez bénéficier de l’expérience d’un collègue reconnu pour ses compétences d’enseignant, ses habiletés communicationnelles, sa disponibilité et son désir d’aider.

Dès cet automne, 15 chargées et chargés de cours seront prêts à agir comme mentors auprès de leurs collègues. Ce soutien prendra la forme d’une relation basée sur l’échange de pratiques, l’approche réflexive et l’écoute. Le mentor est une personne qui se porte volontaire pour soutenir de façon continue pendant une période d’un an un collègue moins expérimenté. Elle ne juge pas. Elle ne se sent pas supérieure. Elle cherche à comprendre et à aider. Elle a été formée pour cela.

Le mentorat entre chargées et chargés de cours est également un moyen de resserrer les liens entre nous et de briser notre isolement. Il vise à accroître notre sentiment de compétence et notre plaisir à enseigner et à faire en sorte que nous nous sentions plus engagés dans la communauté universitaire.

Suivez l’information sur le mentorat affichée sur le site du SCCCUM (scccum.ca) sous l’onglet « Mentorat ». Vous y trouverez très bientôt la liste de nos mentors ainsi que leur profil. Vous pourrez alors choisir la personne avec qui vous aimeriez être jumelé.

N’hésitez pas à nous écrire à mentorat@scccum.ca pour obtenir plus d’informations ou pour transmettre vos commentaires. Nous serons heureux de vous lire.

Le Comité SST